SILENCE, DIEU PARLE


Teze 23/10/2017

 

Rwanda, 29 décembre 2014

 

RAPPORT DE VOYAGE DE PELERINAGE ŒCUMENIQUE DES JEUNES, DECEMBRE 2014

 

Chez les frères de la Communauté de Taizé

 

Lieu: Kenya (Mji wa Furaha)

0. INTRODUCTION

Dans le cadre de prière œcuménique, et sur invitation de la Communauté des frères de TAIZE sis à Nairobi, nous sommes partis le 8 Décembre 2014. Le thème de la retraite était : « Silence, Dieu parle ».

I. DESCRIPTION DU VOYAGE

Nous sommes partis de Nyabugogo à 18h20 le 08 décembre a bord du bus Kampala Coach. Nous étions un groupe de 6 jeunes chrétiens rwandais dont 2 étaient catholiques et 4 presbytériens. Sur la route, nous avons fait deux escales : Gatuna pour l’Uganda et port de Busia pour le Kenya. Après la frontière du Kenya, nous avons fait une pause de 3 heures pour la restauration et la réparation du véhicule. Ensuite, nous avons repris le voyage et nous sommes arrivés à Nairobi à 1h30 du matin, mercredi le 10 Décembre.

A notre arrivée, frère Kombo et Monsieur Joachim de la communauté de TAIZE nous attendaient pour nous accueillir à la gare. Comme il faisait encore nuit nous sommes restés et stationné jusqu’à 5h du matin. Au petit matin, nous sommes partis pour arriver à Muji wa Furaha dans la communauté de Taizé à 6h00.

Frère Kombo et Mr Joachin nous ont présentés aux frères qui nous attendaient là -bas frère Denis, frère Luc, et frère Frank. Après nous avoir installés, nous avons pris un bain et pris le petit déjeuner.

II. L’AVANT RETRAITE

Dans la communauté de TAIZE, nous y avons trouvé d’autres jeunes venant des pays de la région : A peu prés 50Kenyans, 5Burundais, 1 Soudanais, 2Congolais, 4Tanzaniens

 

Par après, nous sommes allés faire un tour de trois heures dans la ville de Nairobi, sous la direction de 4 jeunes chrétiens congolais et burundais qui étaient arrivés une semaine avant nous.

 

 

Visite au parlement Kenya par le groupe des jeunes, le 12 /12/2014

 

 

De retour, l’équipe des Frères en place dont Frère Kombo pour les Francophones et Frère Frank pour les Anglophones, nous ont exposé le programme des activités pour toute la semaine. Durant notre séjour, nous nous réveillions à 6h30 pour nous coucher entre 21h30-22h. La prière du matin était suivie du petit déjeuner qui était toujours pris à 7h30.

III. DEROULEMENT DE LA RETRAITE

Du 1er Jour de la retraite au dernier jour, il y avait entre autre sur l’agenda, une prière commune, une prière silencieuse et un sujet de réflexion sur les sujets bibliques. A 19h, c’était le repas et à 19h45’la répétition des chants. A partir de 20h30 il y avait une prière du soir suivie du silence et après cela c’était le moment d’aller dormir.

Une prière dans la Chapelle

De façon générale, à partir de 8h45’il y’avait une introduction biblique suivi d’une réflexion personnelle et échange des idées en petits groupes. Chaque jour étaient prévus les sujets du jour sur lesquels on discutait et réfléchissait. Nous formions des groupes de 6 personnes au hasard.

A titre d’exemple, nous avons fait la lecture biblique; 1Roi 1, 9-14 et on a essayé ensemble de répondre aux questions suivantes, auxquelles chacun donnait son point de vue.

Questions auxquelles il fallait réfléchir et puis répondre :

  1. Ya-t-il du silence dans ma vie ?
  2. Est ce que je le cherche ou en ai-je peur ?
  3. Comment Dieu me parle t il ? O๠est ce qu’il m’envoie ? A qui ?

Deuxième réflexion sur le passage biblique : Ph 2, 1-11

Questions auxquelles il fallait réfléchir et répondre:

1. Quels mots ou phrases me touchent dans ce texte biblique ? Pourquoi ?

2. Avons-nous déjà vu comment l’évangile peut transformer des étrangers en amis, et même en une famille ? Donnez quelques témoignages

3. Quelles sont les causes profondes de la division que je dois connaitre ? De quelle manière le don du Christ me « porte en avant » ?

4. Comment les deux faces de la croix (la souffrance et la gloire) peuvent elles m’aider et aussi les gens qui m’entourent ?

5. Qu’est ce qui rend difficile pour certaines personnes de croire que Jésus est Seigneur ? Est-il possible de partager notre foi avec eux sans forcer leurs cœurs ?

 

Après les discussions à 11h45 il y avait répétition des chants dans la chapelle o๠Mr Joachim et Denis nous enseignait de nouveaux chants. À 12h30 il y avait une prière suivi du repas. Les après midi il y avait des réunions, des carrefours de différents pays ou des visites-études. Chaque jour il y avait trois carrefours de 3 différents pays.

Un certain après midi de vendredi, les rwandais avons exposés sur le sujet qui disait : « L’impact des jeunes d’aujourd’hui dans la vie chrétiennes »

Ce sujet a soulevé beaucoup de commentaires quant aux comparaisons des comportements des temps modernes et les temps traditionnels

Aussi il faut noter qu’une activité spéciale pour Vendredi le 12 décembre dans l’après midi nous a beaucoup enseigné sur la charité et l’amour du prochain.

En Effet, nous sommes allés (en petit groupes) visiter les enfants vivant avec les problèmes mentaux tout près de la communauté de Taizé, dans un centre qui accueille les enfants handicapés. Ce sont des sœurs de la congrégation de Calcutta qui prennent les enfants en charge avec différents problèmes mentaux et s’en occupent sur tous les aspects de la vie : Donner à manger, donner le bain, nettoyer leurs habits, nettoyer les lieux, etc. Lorsque nous nous y sommes arrivés, nous avons été touchés par le don de charité qui caractérise les sœurs et leurs ouvriers qui s’occupent pleinement de toutes ces personnes abandonnées à elles-mêmes par les familles de sang. Pendant la visite, nous leur avons aidé à faire quelques travaux comme donner à manger aux enfants, faire la vaisselle et couper les légumes.

Samedi soir, c’était le dernier jour de la retraite. Il était prévu un forum culturel avec la contribution de différents groupes. Chaque pays présentait une danse, une chanson, une scénette avec l’accoutrement original pour illustrer sa culture.

Groupe rwandais après avoir s’être exhibé pour la danse traditionnelle rwandaise

Les Kenyans de Malsabett.

IV. LE DEPART

Dimanche le 14, c’était le retour au pays. Réveillé `a 6h30’comme d’habitude, nous sommes allés à la messe de 7h, pris le petit déjeuner à 8h00’et quitté la communauté vers 9h00’pour aller prendre le bus. Pour les rwandais, congolais et Burundais, c’était Kampala Coach a 10h00’. A cause d’un grand retard du bus, nous sommes restés impatients, jusqu’a ce qu’il arrive a à 14h00’, moment d’embarquer.

Nous sommes arrives a Kigali, lundi soir le 15 décembre.

 

Secrétariat CEPJ

 


Add comment

Province Sainte Famille
Inkuru zifitanye isano
Inkuru zisurwa cyane